DERNIERES INFOS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES FLANDRE LYS

Compte rendu de la réunion du 23 octobre 2014 à la communauté de communes Flandre Lys.

L’assemblée fut un peu moins à l’unisson que précédemment. Le conseil communautaire commença très vite par l’approbation du compte rendu de la précédente séance du 18 juin.

Puis à propos de la motion pour la défense du transport ferroviaire dans le Nord/Pas-de Calais, Monsieur Parent fit remarquer avec pertinence que la référence à la liaison ferroviaire Lestrem-Merville avait disparu. Cette remarque eut pour effet de mettre le feu aux poudres. Une défaillance du système des micros de la CCFL, une intervention publique des ex-présidents, une remise en place vindicative du président Bruno Ficheux envers ces personnes, donnèrent le ton dès les premières minutes des débats.

Puis il fut  question d’achat de terrains, Monsieur Ficheux dénonça à nouveaux les baisses de dotations de l’Etat ( Ce qui ne l’avait pas empêché dès son élection d’augmenter ses indemnités comme il l’avait fait en tant que maire d’Estaires). Il demanda l’acquisition par la CCFL de près de 15 Hectares de terrains comprenant des zones d’activités, mais surtout les terrains de la piscine intercommunale rue Jacqueminemars, terrains compris entre 65 centimes le mètre carré et quinze euros le mètre carré (ceux de la piscine) pour une somme totale de plus de 620.000 €.
A eux seuls, les terrains de la piscine représentent un peu plus de 3 hectares pour plus de 450.000 € hors frais.
Un Vice président, fit remarquer au passage que la somme de 7 Millions d’Euros, pour la construction de la piscine, était entrain de filer vers les 10 Millions d’Euros. Derrière cette piscine, près du lotissement des Consorts Calesse, a aussi été actée l’implantation de cellules commerciales.

Votre élu (Denis CRINQUETTE) a posé une question restée sans réponse à savoir que la zone UP, zone de la piscine, réservée à accueillir les équipements publics : scolaires, sportifs, socioculturels, ne permettait pas, de part sa définition, l’implantation de surfaces commerciales. De plus le sol argileux est sensible à la dessiccation, ce à quoi le Président, a répondu qu’une étude de sol a été faite et que s’il y avait lieu , il renforcerait les fondations. Une remarque a aussi été faite sur les VRD (Voiries et Réseaux d’assainissement) et les places de parking qui devraient aussi servir à la zone commerciale et qui n’ont, semble t-il pas été chiffrés.

D’autre part, les services des domaines proposaient une offre moins onéreuse que celle indiquée ci-dessus. Bien qu’il se plaigne constamment des baisses des dotations de l’Etat, le Président a souhaité passer outre l’avis des domaines (solution pourtant à moindre coût). Et sa décision fut acceptée malgré mon opposition s’ajoutant à deux votes contre et 5 abstentions.

Une autre délibération a posé problèmes: celle de la création d’un poste de collaborateur de cabinet du Président. Malgré les oppositions de communes voisines et de moi-même, cette disposition a cependant été approuvée à la majorité.

En conclusion, en dépit des oppositions, les 32 délibérations ont été acceptées, certaines à la majorité, les autres à l’unanimité. Et ce fut l’occasion de débats passionnants et même passionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>