La piscine mais pas à n’importe quel prix …

piscine

Sitôt le projet de la piscine intercommunale fût-il adopté, que M. Ficheux informait les membres du conseil municipal d’Estaires d’un déficit de fonctionnement estimé à 13 euros/habitant/an.

Drôle de manière de présenter les choses quand nous savons que la communauté de Communes compte 39000 habitants soit un déficit annuel de l’ordre de 500 000 euros.

Et ce n’est qu’une estimation !!!

Ce projet a été acté au niveau de Communauté de Commune Flandre Lys (CCFL) et nous veillerons à ce que cet équipement soit optimisé tant dans sa phase d’investissement que dans sa phase de fonctionnement.

Nous pensons qu’un projet d’une telle ampleur qui nous engage financièrement sur plusieurs décennies, aurait dû faire l’objet d’un mini référendum, pour demander l’avis des habitants de la CCFL, en leur expliquant clairement les choses, notamment en ce qui concerne les coûts immédiats et à venir.

D’autant plus que nos élus actuels savent que les dotations d’État ne feront que baisser dans les années futures.

Par ailleurs, les mouvements de terrain affectant le lycée Val de Lys ne présagent rien de bon quand à la qualité du terrain sur lequel le projet de la piscine est prévu.

En cas de mauvaise surprise, le coût final risque donc de s’envoler.

A bon entendeur…

7 réflexions au sujet de « La piscine mais pas à n’importe quel prix … »

    • J’avais vu mais merci quand même.

      Un brin moqueur, pour le moins ironique mais surtout très vaporeux.

      Dommage, il manque le passage sur la préméditation du putsch de 2008 et la trahison collective.

      N’oublions pas d’ajouter qu’en québécois, « crinquer » signifie également : Remonter le moral de quelqu’un, le motiver.

      J’espère donc que je pourrais crinquer toutes les estairoises et tous les estairois qui en ont besoin.

      Gardez le moral, soyez motivés, dimanche, ça va crinquer…

  1. Bonjour en parlant de prix mr ficheux dénonce sur son site que vous risquez une amende suite a votre affichage! D après lui aucune demande auprès de la préfecture n a été faite mais dites moi si je me trompe il me semble que cette demande a été faite? Cordialement et bon courage pour dimanche

    • Les tentatives de déstabilisation sont régulières depuis le début de notre volonté de proposer une alternative aux estairois. N’ayant rien reçu de sa part dans cette affaire et ayant été pris connaissance de cette information, j’ai envoyé hier un pli recommandé à Mr Ficheux afin de lui demander des explications. Après avoir tenté de déstabiliser certains de nos membres soit directement soit dans la presse, et avec cette énième attaque qui constituerait le 3ème dépôt de plainte de Mr Ficheux à mon encontre, nous sommes toujours là.
      Tout aura été fait pour tenté de nous arrêter mais dimanche, c’est aux estairoises et aux estairois de décider et à personne d’autre.

      • merci pour la réponse et en effet peu de gens sont au courant mais leur si « gentil » et « intelligent » maire est le pro de la déstabilisation et sa soi disant intelligence lui permet de traiter les gens comme des moins que rien je croise les doigts pour dimanche en espérant que les gens enlèvent la poudre qu’ils ont dans les yeux avant de voter

  2. Vous qui n’avez jamais assisté à un seul conseil communautaire, qui n’avez absolument aucune idée des finances de la CCFL, êtes-vous d’une mauvaise foi inqualifiable ou juste incompétent?

    Je vous rappelle « pour votre parfaite information » que Monsieur Delannoy, Président de la CCFL a indiqué dans le dernier numéro Couleurs d’Estaires que la piscine n’aura aucune incidence sur les impôts. Que l’intégralité du déficit de fonctionnement serait pris en charge par la CCFL qui, je le rappelle, fait état de finances exceptionnelles.

    J’ai du mal à croire qu’un agent administratif de votre rang, à qui apparemment la commune de Killem doit son extraordinaire santé financière, ne sache pas que les piscine sont par essence des équipements publics déficitaires.

    Consternant…

    • Vous êtes une personne intelligente donc, s’il vous plaît, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
      Je n’ai jamais critiqué la bonne gestion de Mr Delannoy, président de la CCFL qui d’ailleurs, comme vous le savez, se retire de ses fonctions très prochainement.
      Vous savez aussi que les paroles tenues n’engagent que les personnes qui les ont prononcées donc quand ces personnes quittent leurs fonctions, il n’est absolument pas certain que les suivants les honorent.
      Vous n’êtes pas naïve et le savez pertinemment.
      Par ailleurs, vous aurez noté que les dotations d’état pour la CCFL entre 2012 et 2013 ont diminué de 33% soit presque 3 millions d’euros de budget en moins en 1 an.
      Voilà un bel exemple qui démontre que les ressources budgétaires ne sont pas stables dans le temps mais le déficit de la piscine n’ira jamais en diminuant tout au contraire.
      Effectivement, à court terme, la CCFL pourra assumer sans problème cette dépense mais qu’en sera-t-il à moyen – long terme.
      On ne construit pas une piscine pour 5 ans.
      Ce qui nous paraît reprochable, c’est d’avoir présenté à la population uniquement le côté idyllique de la chose sans en expliquer les inconvénients et notamment financiers.
      Vous savez pertinemment que ce sera un gouffre financier.
      Ce sera le plus grand projet et donc le plus grand investissement jamais porté par la CCFL.
      Il était inutile de se mouiller, il fallait simplement éclairer les habitants sur les différents aspects de ce projet (avantages et inconvénients), leur demander de se prononcer en leur faisant confiance puis respecter leur choix.
      Cela aurait été une belle leçon de démocratie et il est consternant, que ça ne ce soit pas passé ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>